Balade d'hiver

Après avoir laissé ma petite famille il y a de cela quelques samedis pour visiter le salon Playtime à Paris, on avait tous bien envie de se retrouver tranquillement ensemble le dimanche.
Et puis comme ça faisait un grand bail que je n’avais pas pris de photos juste pour le plaisir, j’ai embarqué mon appareil quand on est parti se balader dans les champs à la première éclaircie.

january 2019 (9 of 29).jpg
january 2019 (23 of 29).jpg
january 2019 (25 of 29).jpg
january 2019 (6 of 29).jpg

Rien de tel que l’air frais pour relâcher la pression, oublier ses contrariétés et aller de l’avant. En ce moment je lis un livre magnifique sur l’analyse faite par un psychiatre des camps de concentration qu’il a lui même vécu. J’y ai noté ce passage qui raconte les paroles d’une mourante quelques jours avant sa mort :
"En pointant à travers la fenêtre de la baraque, elle dit, “Cet arbre là est le seul ami que j’ai dans ma solitude.” À travers cette fenêtre elle ne pouvait voir qu’une seule branche du châtaigner, et sur la branche il y avait deux fleurs. “Je parle souvent à cet arbre,” me dit-elle. J’étais surpris et ne savais pas exactement comment prendre ses paroles. Etait-elle sous l’emprise du délire? Avait-elle des hallucinations occasionnelles? Anxieusement je lui demandais si l’arbre répondait. “Oui.” Que lui disait-il? Elle répondit, “Il m’a dit, ‘Je suis là - Je suis là - Je suis la vie, la vie éternelle.’” (Man’s Search For Meaning, Viktor E. Frankl)
Cette lecture m’a tellement touchée parce que c’est le même effet d’apaisement que je ressens quand je regarde un arbre et la nature en général, la toute puissance, l’éternité, et ça me requinque à chaque fois.

Il n’aura d’ailleurs fallu que quelques minutes pour nous confronter à la puissance de la nature puisque partis sous le soleil c’est en courant sans la grêle que nous sommes rentrés nous réchauffer autour d’un chocolat chaud…

january 2019 (21 of 29).jpg
january 2019 (20 of 29).jpg

l'Automne

Après plusieurs mois en container, j’ai retrouvé il y a quelques semaines mon gros ordi avec tous mes logiciels photo : je suis joie! Ça m’avait tant manqué! D’autant que toutes ces couleurs automnales m’inspirent beaucoup.
Je réalise aussi que je n’ai jamais vraiment parlé ici des derniers mois et de tous les changements qui sont en train de se dérouler pour nous, mais chaque fois que j’essaye de m’y mettre j’ai l’impression de commencer l’écriture d’un roman. Nous avons tellement approfondi le pourquoi de nos décisions en privé que c’est un peu fastidieux de tout répéter en détails, sorry!

Assiette by  Hello Fred

Assiette by Hello Fred

Ce que je peux vous dire en tout cas c’est que nous sommes heureux de notre retour en France, que c’était le bon moment, le système éducatif étant très différent entre les deux pays, nous savions que si nous désirions vraiment ce changement il nous fallait le faire avant l’entrée en primaire des enfants.
Nous vivons actuellement en région parisienne et ce pour les six prochains mois je pense. En attendant que les rénovations de la maison dont nous avons signé le compromis en Charente Maritime soient terminées. C’est là bas que nous avons choisi de nous installer de façon permanente.
Tout cela me semble complètement irréel car tout s’est passé très vite, j’ai d’ailleurs souvent besoin de me poser quelques secondes pour me “recentrer dans le présent” et faire le point. J’ai l’impression d’avoir sauté d’une vie à l’autre sans avoir vraiment pris le temps de faire une transition entre les deux. Quoi qu’il en soit nous sommes heureux de notre choix et c’est l’essentiel.

J’essaye de tout mon coeur de garder ces petites bribes de moi que la Nouvelle Zélande a fait naître, je me répète souvent “stay kiwi” (reste kiwi “néo zélandaise”) face à des situations du quotidien. La leçon que je retiens de cette partie de ma vie c’est qu’il faut soigner ses futurs souvenirs, mettre de l’intention à les créer car finalement c’est tout ce qui compte, sans forcément tomber dans la nostalgie bien entendu mais plutôt en décidant de savourer le présent car c’est son souvenir qui nous permet de marquer notre chemin de vie.

Enfin bref, je referme ici la parenthèse introspective! Couleurs automnales donc, et hautement inspirantes, comme l’autre matin quand il y avait la brume dehors et une tasse fumante au creux de mes mains dedans.
J’aime ces saisons qui nous invitent à nous replier à la maison ou à sortir emmitouflé jusqu’au nez. En bons vieux fraîchement expatriés nous ne sommes pas du tout équipés pour l’hiver français, on fait complètement tâche parmi les locaux couverts sous leurs doudounes… j’ai déjà fait le plein de pulls, de bonnets, d’écharpes et de combinaisons pour les enfants, manquent plus que de bonnes chaussures chaudes pour nous tous et on sera incognito haha!
Ce weekend on décore notre sapin, et vous?

Atelier Nubio - mes 3 jours de detox à base de jus

Tout est parti d’une discussion commencée sur Instagram à propos des jus surchargés en sucre… et la vague de désinformation qui accompagne la “tendance jus frais en général”. Claire, fondatrice d’Atelier Nubio, m’a contactée pour continuer ce dialogue et me parler de ses jus à elle, préparés à la demande à Paris. Formulés avec précision, les jus Atelier Nubio sont proposés sous forme de cures de 1 à 5 jours, et sont composés de façon à offrir une journée detox complète en terme d’apports en micro et macro-nutriments.

IMG_7829.JPG

Plutôt familière avec le concept des detox de jus j’ai été d’emblée attirée par la composition équilibrée de ceux-ci, des fruits certes mais aussi beaucoup de légumes, des baies et des plantes, 100% bios, crus et pressés à froid. J’avais déjà parlé il y a longtemps sur Instagram des cures de jus que j’ai commencé il y a quelques années. C’était après avoir lu l’ouvrage du kiwi Jason Shon Bennett “Eat Less Live Long” que j’avais réalisé les choses qui avaient besoin de changer dans mon alimentation, en particulier m’habituer à jeûner régulièrement et faire des detox à bas de jus quelques fois par an. L’ouvrage est en anglais mais c’est une mine d’informations qui en vaut l’effort, l’auteur y étudie les populations centenaires et leurs habitudes alimentaires et physiques, ainsi que leur style de vie en général. De nombreuses études scientifiques ainsi que ses propres expériences en tant que curiste mais aussi celles des personnes qu’il a aidé, viennent appuyer ses théories. C’est hyper intéressant et même si je n’ai pas réussi à suivre à la lettre tous ses conseils (toujours pas prête à abandonner le vin, le pain ou le fromage haha!) j’en ai gardé le jeûne et les detox de jus entre autres.

Alors quand Claire m’a proposé de faire une de ses cures j’était plus que partante. Nous nous sommes donc donné rendez-vous au 4 rue Paul Bert à Paris pour continuer à échanger sur le sujet et pour que je puisse découvrir le concept store holistique qu’elle y a créé. Là on peut trouver les cures, les jus vendus à l’unité, les granolas et snacks Atelier Nubio, ainsi qu’une sélection de cosmétiques, accessoires et herboristerie choisie avec grand soin, en plus de se faire conseiller ou de se retrouver autour de la grande table en bois qui accueille régulièrement des invités pour des discussions riches et variées autour de sujets touchant au bien être et au développement personnel.

Après en avoir discuté avec Claire, je savais qu’une cure de 3 jours me conviendrait sans problème. J’ai beaucoup apprécié la déculpabilisation autour de l’expérience également, le message était clair : “si tu as faim, tu manges”, des légumes, cuits ou crus, ou bien des amandes, la cure n’est pas une torture ou une compétition contre la faim, c’est une pause bien être pour le corps. A ce sujet, je souhaite aussi ajouter que oui le corps se détoxifie tout seul bien entendu mais qu’un coup de boost peut grandement aider ce processus de temps à autres.

La Detox est un processus naturel de notre organisme dont il est possible de stimuler l’intensité et l’efficience, il est pour cela utile d’offrir à son corps l’opportunité de se concentrer sur l’élimination des déchets en faisant une pause digestive, associée à une cure de micro-nutriments”
— Clean, par le cardiologue américain Dr. Junger
IMG_7822.JPG

J’envisageais cette cure comme une pause bien être, un moyen de prendre du temps pour moi après tous ces derniers mois passés à prendre des décisions de vie majeures (vente de notre maison, déménagement international depuis le bout du monde alors que je venais juste d’accoucher,…). Je voulais m’offrir 3 jours pour appuyer sur “reset”, me détendre, penser à moi, prendre le temps et aussi préparer mon corps à l’hiver.
J’ai donc gracieusement reçu 3 jours de cure de la part d’Atelier Nubio, “nouveau départ” pour les 2 premiers jours et 1 jour de cure “intense” pour terminer.


La cure “nouveau départ”, de niveau intermédiaire, est 100% liquide à raison d’un shot le matin et de 5 jus pour le reste de la journée. Elle a été conçue pour remettre les compteurs à zéro et éliminer les toxines en profondeur. J’ai aimé tous les jus de cette cure, fruités mais pas trop.

IMG_7792.JPG
IMG_7830.JPG

Mon premier jour, mercredi, s’est passé tranquillement, je me suis levée un peu avant tout le monde pour faire des étirements, j’ai bu mon premier jus puis je suis allée m’asseoir au frais dehors où j’ai fait le vide 5 minutes en me concentrant uniquement sur ma respiration. C’était court, la journée devait continuer mais c’était agréable de marquer ce début de cure dans le calme. J’ai bu mon deuxième jus vers 11H00 puis nous sommes allés nous promener tous ensemble au Bois de Boulogne où nous avions emmené un pique nique. Vers 13H30 j’ai machinalement sorti notre pique nique pour me retrouver avec une boîte de salade ouverte prête à être dégustée sur les genoux, j’avais fait ça sans même y penser et c’est là que j’ai réalisé à quel point j’ai l’habitude de manger sans m’en rendre compte! Je n’avais même pas faim! Le reste de la journée s’est très bien passé, j’ai beaucoup aimé les jus rouges mais mon coup de cœur c’était le lait d’amande du soir, qui était délicieux. Je n’ai sincèrement pas eu faim et ce qui m’a frappée ce jour là c’est le regain d’énergie que j’ai ressenti. Je pensais être fatiguée ou faible et c’était tout le contraire, j’avais la forme, je n’ai pas somnolé alors que je traîne une fatigue chronique depuis plus d’un an, j’avais la pêche et ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas senti ça!

J’attendais un peu le deuxième jour au tournant car de par mes expériences de cure dans le passé, j’avais souvenir d’un deuxième jour difficile avec maux de tête et faiblesse physique… et là pas du tout! Comme pour la veille j’ai fait des étirements, des moments de calme, de la marche et j’ai à nouveau senti ce regain d’énergie, un vrai plaisir, et à nouveau pas la sensation de m’affamer. Les jus Atelier Nubio sont bien équilibrés et leur consommation suit un ordre spécifique pour correspondre au moment de la journée où certains nutriments sont les plus nécessaires.

IMG_7984.JPG

La cure “intense” est elle aussi 100% liquide mais privilégie les saveurs intenses des légumes verts et contient peu de fruits, elle est riche en chlorophylle aux propriétés détoxifiantes.
Pour ce dernier jour, c’est la cure qu’il me tardait le plus d’essayer car je pense sincèrement que les jus les moins fruités sont les plus bénéfiques. Au troisième jour la mastication a commencé à me manquer mais à nouveau sans la sensation de faim c’était parfaitement gérable. J’ai terminé la cure énergisée, heureuse d’avoir pu aller au bout de cette expérience sans avoir l’impression de me torturer ou de m’affamer.

Je dois également mentionner l’équipe qui reste à disposition, tous les fascicules accompagnant la cure encouragent à appeler ou envoyer un email pour tout conseil ou question. J’ai vraiment senti qu’il n’était pas question ici de privation mais bel et bien d’une expérience qui se veut positive et heureuse.

IMG_7812.JPG

J’ai déjà donné quelques nouvelles sur Instagram mais la cure fut pour moi 100% positive, le regain d’énergie a été une surprise tout à fait appréciable et à laquelle je ne m’attendais pas (je ne bois pas de café ou de thé) et du coup je me questionne à présent sur cette fatigue constante et son origine, est-elle due à un aliment en particulier ou bien à un manque nutritionnel que la cure a comblé? Je vais continuer à y réfléchir mais pour moi ces trois jours sont le point de départ de cette recherche. J’en profite d’ailleurs pour vous demander quelles sont vos expériences à ce niveau, avez-vous fait des cures de ce type? Vous ont-elles apporté quelque chose? Avez-vous identifié des aliments que vous devez éviter pour vous sentir bien?

Voici à présent quelques petites idées que j’ai mises en place pendant ces 3 jours:
- boire les jus dans un verre au calme, sans écran et sans distractions
- préparer des choses à faire, les jus étant plus rapides à consommer qu’un repas la journée peut sembler plus longue et l’ennui peut parfois tenter plus que de nécessaire
- faire des étirements, s’offrir des moments de calme, je vous conseille de chercher sur Youtube des vidéos ou bandes audio pour vous accompagner dans ces moments là si besoin
- si possible demander à un proche de préparer les repas pour le reste de la famille, on n’est pas là pour se faire hara kiri non plus hein!
- manger si besoin, le but n’étant pas de prouver quoi que ce soit à personne

IMG_7808.JPG

Pour ne rien gâcher toutes les bouteilles, bouchons et autres sont 100% recyclables. Cette démarche environnementale va même encore plus loin puisqu’Atelier Nubio réutilise l’okara (la purée d’amande qu’il reste après la réalisation du lait d’amande) pour faire de délicieuses barres crues aux propriétés nutritionnelles riches.

Donc voilà, pour moi c’était du tout bon, j’avais un extracteur en NZ mais en toute honnêteté je ne me préparais pas des jus aussi bien composés au niveau nutritionnel, et je détestais le nettoyer haha! Je pense que je referai cette cure plusieurs fois par an, j’aime le côté tout prêt (et oui team feignasse!) mais surtout de savoir qu’il n’y a pas de carences pendant cette cure.

J’aimerais beaucoup connaître vos expériences si vous en avez eues en matière de jus et autres! N’hésitez pas à partager dans les commentaires et si vous avez des questions j’essaierai d’y répondre au mieux mais pour tout ce qui est plus spécifique l’équipe Atelier Nubio se fera un plaisir de vous donner conseil.

IMG_7807.JPG
IMG_7986.JPG

Looking back on March

Ohlala! Pas un seul billet entre le look back de Février et celui de Mars, je crois que ça résume à peu près bien le mois qui vient de s'écouler... Fou et très rempli, bien loin de l'idée de CALME que j'avais en tête en pensant à 2018, mais la vie c'est ça aussi : s'adapter face à l'imprévu, faire en sorte que la machine tourne malgré tout, sans stresser et sans se prendre trop la tête (plus facile à dire qu'à faire je vous le conçois).

Donc voilà un mois que j'aurais aimé voir incarner un ralentissement vers la fin de grossesse mais pas du tout au final. Tant pis! On en a quand même bien profité, j'ai pu réaliser des projets intéressants et enrichissants, et l'air de rien caser deux ou trois rangs de tricot chaque jour pour me vider la tête.

Goodness me! Not one post since the February look back and I think it pretty much sums up March... a bit crazy and very full, quite far from the idea of calm I had in my head when I thought about 2018, but that is what life is about I suppose : making the best out of the unexpected, making sure the machine keeps rolling regardless, without stress and without loosing our minds (easier said than done of course).

So yup, a month I had wished would incarnate a gentle slow down towards the end of my pregnancy was anything but in the end. Oh well! We still enjoyed ourselves, I worked on interesting and fulfilling projects, and managed to knit a couple of rows everyday to empty my mind.

pregnancy images (1 of 1).jpg

Nous avons bien avancé dans la chambre de bébé et je vous montrerai la pièce terminée dans un prochain billet. Charles quant à lui est bien mignon et très attentionné, il déclare haut et fort à qui veut l'entendre que le bébé s'appelle "Loulou", il risque d'avoir un choc à la naissance haha! Mais du coup j'aurais presque envie de glisser ce petit surnom quelque part comme un clin d'oeil à son attente à lui.
Puisque j'en suis au sujet du bébé, elle a été très gâtée par la talentueuse Ses de The Gypsies In The Wood. C'est une créatrice basée en Nouvelle Zélande qui réalise ces adorables couronnes de fleurs fraîches qui sont tout aussi jolies une fois séchées.

We have made great progress renovating the baby's room and I will show the finished space in an upcoming post. Charles is so sweet and caring, he will tell anyone who will listen that the baby is named "Loulou", he is in for a shock once she is born haha! But I almost want to squeeze that little nickname somehow somewhere as a memory of his expectancy throughout.
While we are talking baby, she has been very spoilt by the talented Ses from The Gypsies In The Wood. She is based in New Zealand and creates the most stunning fresh flower crowns for babies and children. The crowns look just as good once dried too and make the loveliest memento to display in the child's room.

photos flower crown (1 of 14).jpg
photos flower crown (5 of 14).jpg
photos flower crown (8 of 14).jpg

C'est la première fois depuis toutes mes années de vie en Nouvelle Zélande que le mois de mars est aussi beau et chaud, et dans ce pays quand il fait beau tout le monde part à la plage! Nous n'avons donc pas dérogé à la règle, direction Raglan pour un tour de bateau, un après midi sur une plage déserte et un peu de pêche les pieds dans le sable.

It is the first time in all my years in New Zealand that the month of March is so sunny and warm, and in this country when the weather is amazing everyone heads straight to the beach! We certainly were not ones to break the rule on that one, heading straight to Raglan for a boat ride, afternoon on a desert beach and some fishing with our toes in the sand.

raglan (2 of 37).jpg
raglan (4 of 37).jpg
raglan (8 of 37).jpg
raglan (12 of 37).jpg
raglan (15 of 37).jpg
raglan (13 of 37).jpg
raglan (18 of 37).jpg
raglan (1 of 37).jpg
raglan (25 of 37).jpg
raglan (28 of 37).jpg
raglan (22 of 37).jpg
raglan (33 of 37).jpg
raglan (37 of 37).jpg
raglan (36 of 37).jpg

Quand je regarde ces photos je réalise combien les paysages ici sont paradisiaques et intouchés, c'est d'ailleurs ce que j'aime tant de la Nouvelle Zélande : la nature complètement brute et sauvage, ce sable si noir, le bois flotté échoué sur la plage, les plantes qui poussent au milieu de tout ça.

Je vous laisse avec une playlist de ce que j'ai écouté en Mars et qui je l'espère vous accompagnera un peu!

When I look at these photos I realise how idyllic and untouched the landscapes are here, it is actually what I love about New Zealand : the raw and wild state of the fauna and flora, that black sand, the drift wood all along the beach, the plants growing in amongst all of that.

As usual, I leave you with a playlist of the songs I listened to in March and that I hope might keep you company in the month to come.