summer...

L’été, les confettis de soleil sur la table à travers les feuilles du cerisier, les soirées qui s’étirent et l’enfance qui se débobine sous mes yeux, comme c’est bon.

haagen dazs (3 of 3).jpg

Les enfants c’est le présent qui n’attend rien d’autre que le “maintenant”, les regarder remet toujours les choses dans leur ordre d’importance dans ma tête, à savoir : l’amour et la joie, tout le reste est finalement bien petit dans le grand ordre des choses.
J’ai terminé de lire l’oeuvre posthume de Jean D’Ormesson, son dernier livre qui commence par ces mots “Grâce à Dieu, je vais mourir” et durant lequel il s’efforce de creuser dans la science pour comprendre l’origine de notre monde, expliquer notre présence sur cette terre. Il s’y dévoile agnostique mais ne peut s’empêcher de titrer son ouvrage “Un hosanna sans fin” et de le terminer sur ces paroles “Si quelqu’un a laissé une trace éclatante dans l’esprit des hommes, c’est bien le Christ Jésus”. Ce livre m’a beaucoup touchée, la spiritualité faite de doutes et d’espoir qu’il y exprime résonne profondément en moi, ce besoin de tout expliquer mêlé au besoin de s’en remettre au Plus Haut sans questions : ma vie haha!

au jardin (11 of 40).jpg
au jardin (18 of 40).jpg
au jardin (29 of 40).jpg
au jardin (36 of 40).jpg
au jardin (38 of 40).jpg

A happy 1st birthday

L’anniversaire de ma moëlleuse c’était le 14 mai et c’était bien! En famille, autour d’un brunch de Printemps, on a fêté notre petit bonbon dans la joie et la bonne humeur.
Niveau menu j’avais fait simple, un brunch c’est quand même très pratique puisque quasiment tout peut être préparé la veille : salade de fruits, tartines d’avocat et de saumon, lassi de mangue, pancakes, et ça met tout le monde à l’aise dans une ambiance décontractée.
C’est mon mari qui avait fait le flabbergasting gâteau d’anniversaire, il avait glané sur le net une recette de naked cake qu’on avait glacé d’un mélange beurre/sucre glace/fromage Philadelphia. La tarte aux gariguettes vient de la pâtisserie Bontemps à Paris.
Le cadeau préféré de la récipiendaire aura sans doute été la matinée au parc le jour de son anniversaire et rien ne remplacera dans mon coeur sa petite tête débordante de bonheur sur la balançoire ce jour là. Joyeux anniversaire MooMoo.

josephine first birthday (2 of 116).jpg
josephine first birthday (9 of 116).jpg
josephine first birthday (1 of 116).jpg
josephine first birthday (10 of 116).jpg
josephine first birthday (20 of 116).jpg
josephine first birthday (28 of 116).jpg
josephine first birthday (49 of 116).jpg
josephine first birthday (55 of 116).jpg
josephine first birthday (75 of 116).jpg
josephine first birthday (80 of 116).jpg
josephine first birthday (97 of 116).jpg
josephine first birthday (105 of 116).jpg
josephine first birthday (111 of 116).jpg

BabyBio

Emmener bébé à l’aventure avec la découverte du goût, éveiller son palais aux saveurs authentiques à travers des ingrédients 100% bio et de préférence français : des engagements qui me parlent! Lorsque Babybio m’a contactée pour que nous travaillions ensemble à la mise en avant de leurs produits je n’aurai pas pu rêver meilleur partenaire à vous présenter pour discuter ensemble de diversification alimentaire, d’aliments bio dès le plus jeune âge et de l’aventure gustative que traversent nos petits pendant les premiers mois de leur vie.

babybio (11 of 28).jpg
babybio (1 of 28).jpg

J’aimerais bien vous raconter la “parfaita” que je suis qui cuisine tout maison pour son bébé mais si je l’ai beaucoup fait avec Charles, je vous avoue que Joséphine ne reçois pas ce traitement! Je ne sais pas si c’est le syndrôme du petit deuxième, le fait que j’ai beaucoup de travail, que l’on soit en plein dans la gestion d’une rénovation de maison à distance, accessoirement toujours dans la paperasse administrative française depuis notre retour de l’étranger, ou tout simplement toutes ces choses mises bout à bout, mais toujours est-il que je n’ai pas le temps et pas l’inspiration pour cuisiner de bons petits plats faits maison pour ma fille. Je l’ai fait pour le début de la diversification alimentaire où je lui faisais découvrir un goût à la fois, j’arrivais à plutôt bien gérer cette étape mais quand il a fallu mélanger les saveurs, introduire la viande (que je déteste préparer et manger) et tout ça de façon équilibrée, j’ai abandonné.
Je sais que beaucoup de parents réduisent en purée ce qu’ils ont cuisiné pour le reste de la famille mais voilà je ne suis pas non plus cette maman qui cuisine de bons petits plats haha! J’aime bien faire de grandes salades, des tartines d’avocat, un plateau de fromage (team feignante!) … rien de facilement adaptable à un petit bébé… du coup depuis qu’elle a 7 ou 8 mois, nous donnons à Joséphine des petits morceaux de ce que nous mangeons et un petit pot salé pour le déjeuner. Ça lui permet de découvrir de nouveaux goûts tout en recevant un repas complet, nutritif et équilibré. À ça on ajoute un petit yaourt. Mon seul fer de lance c’est que tout soit bio, je suis intransigeante sur ce point depuis le début et j’ai plaisir depuis notre retour en France à utiliser la gamme Babybio. Vous aviez d’ailleurs été très nombreuses à me dire que c’était également votre marque de choix lorsque j’ai parlé de ce partenariat dans mes stories sur Instagram.

babybio (15 of 28).jpg

Babybio est une marque née il y a 23 ans, la pionnière qui a lancé le premier lait infantile bio en 1996! 100% fabriqués en France, les produits Babybio s’inscrivent dans une démarche de transparence totale quant à la provenance des ingrédients utilisés dans chacun d’eux, c’est la seule marque infantile à clairement donner cette information sur ses emballages. L’origine française est toujours privilégiée dans la sélection des ingrédients mais si cela s’avère impossible, la marque se tourne alors vers les pays européens limitrophes comme l'Espagne et l'Italie.

babybio (17 of 28).jpg

Ce que j’aime c’est le goût, oui j’ai goûté! Il est vraiment proche du “fait maison” et chaque petit pot ne contient que le nécessaire, pas de sel ou de sucres ajoutés, pas d’épaississants et si possible pas de gluten (les céréales vanille sont à base de farine de riz et de quinoa par exemple). Il y a même des options végétales et c’est d’ailleurs la gourde kiwi-coco, très pratique en balade, qui a le plus plu à Joséphine!

combi (8 of 28).jpg

J’aime aussi la démarche sincère de la marque au niveau environnemental, avec l’utilisation de matériaux recyclés et d’encres végétales, et le choix de producteurs locaux autant que possible. Le site explique d’ailleurs comment correctement recycler chaque emballage de la gamme. Les petits objets personnalisés que j’ai reçu dans notre colis étaient tous fabriqués en France et en coton bio.


Et enfin, j’aime surtout la variété des saveurs proposées! Babybio tient sa promesse : les bébés partent réellement à l’aventure du goût! Petite sélection salée par exemple : carotte potimarron pomme canard, carotte potimarron truite, maïs doux poulet. Et du côté sucré : poire banane millet, pomme châtaigne, banane fraise menthe.
C’est ce dernier point que je trouve capital dans le développement gustatif car les saveurs qu’un enfant apprend à connaître tôt lui seront familières toute sa vie. Jusqu’à environ 2 ans, et si le repas est une expérience positive d’une manière générale, un enfant goûtera assez facilement tout ce qu’on lui proposera. Il aura donc l’occasion de se familiariser avec des nombreuses saveurs et de goûter à différentes occasions un aliment qui ne lui a peut être pas initialement plu.
Vers 24 mois il est possible qu’un enfant fasse une régression au niveau alimentaire, veuille affirmer son “non” dans ce domaine et exprime une méfiance envers des textures inconnues ou des goûts nouveaux. Il est donc bénéfique pour traverser cette période d’avoir familiarisé un enfant avec le plus de goûts possibles pendant ses deux premières années. D’où pour moi le fort attrait des produits Babybio qui comptent plus de 80 références salées et plus de 40 recettes sucrées, avec des goûts savoureux et authentiques.

Voilà de mon côté, mission impossible pour leur trouver un défaut… d’autant qu’à leur démarche bio et écolo s’ajoute une dimension caritative puisque l’équipe Babybio a été plus qu’enchantée de me suivre dans l’idée de créer un “concours altruiste” sur Instagram.
Depuis quelques temps j’ai envie de “plus” sur ce réseau, d’étendre les opportunités qui nous y sont proposées à des personnes qui en ont vraiment besoin et j’ai à coeur d’essayer de m’associer plus souvent à des partenaires qui pourront m’accompagner dans cette démarche. Le mardi 28 mai je posterai donc ce concours sur mon compte Instagram, non seulement Babybio s’engage à faire gagner un colis personnalisé comme celui que j’ai reçu à trois d’entre vous (on connait tous un enfant, qu’il soit le nôtre ou dans notre entourage, qui pourrait profiter de ces produits de qualité) mais grâce à vous et vos participations des familles dans le besoin recevront elles aussi des produits Babybio. Le principe est simple, c’est celui d’un baromètre, toutes les 30 participations sous le post du concours Babybio s’engage à faire don de produits (petits pots, gourdes, lait infantile) à l’association “Un petit bagage d’amour” qui aide sur le terrain des familles démunies avec de jeunes enfants à charge. Plus vous participerez plus de produits seront donnés à l’association, enfin un concours où tout le monde est gagnant. Je vous donne donc rendez-vous le 28 mai pour participer en masse, je compte sur vous!!

 

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec Babybio. Toutes les opinions exprimées me sont propres.

Pâte à modeler homemade

Je vous disais sur Instagram la semaine dernière que j’avais envie de trouver pour Joséphine une recette de pâte à modeler homemade et non toxique. Je me souviens encore combien Charles avait aimé l’expérience au même âge, à son époque c’était les dames du centre de jeu où je l’emmenais une fois par semaine qui avait fait la concoction magique!

pate a modeler (1 of 4).jpg

Après quelques recherches sur internet j’ai trouvé celle d’une maman américaine mais elle utilisait de la crème de tartre pas forcément facile à se procurer en France. Du coup j’ai tenté la même recette avec du bicarbonate alimentaire et ça a très bien marché! La pâte était souple mais collante, en revanche elle forme une croûte sèche si elle est laissée à l’air libre trop longtemps.
Je vous laisse avec la vidéo qu’on s’est amusé à faire Charles et moi pour vous montrer comment on s’y est pris. Vous pourrez également retrouver les recette écrite en fin d’article.
N’hésitez pas à nous tagguer dans vos réalisations, je connais un petit garçon qui serait ravi de voir que sa petite vidéo a été regardée et mise à profit.

Dans un saladier, verser deux tasses de farine, une tasse de sel et 3 cuillères à soupe de bicarbonate alimentaire puis mélanger. Ajouter 2 cuillères à soupe d’huile neutre et deux tasses d’eau bouillante (étape réalisée par un adulte!!). Bien mélanger puis pétrir, attention la pâte est un peau chaude.
Ajouter un colorant naturel de son choix : poudre de curcuma, poudre de spiruline, poudre de matcha ou quelques gouttes de jus de betterave. Pétrir de nouveau.
Conserver la pâte à modeler 1 à 2 semaines au réfrigérateur dans un sachet hermétique.