Looking back on May...

I am really loving these look backs I have been writing for the past few months. I just enjoy the exercise of remembering what stood out for me in those 30 days. I have mentioned I broke my arm and this glitch has forced me to change my habits during the whole of May. I always share about how much I try to live slowly and how important it is to me to take time to enjoy the little things,... but loose the use of a body part like arms or legs and you truly get the meaning of slowing down. I was not able to drive, hand write, cook, carry anything remotely heavy (read Charles!), hold my camera, yet my head was still buzzing and I was aching to do things. So May was not only a forced physical rest but a mental one as well, I had to wrestle with my thoughts and learn to be fully content with putting them on hold for the next while... not an easy task!

J'aime vraiment écrire ces "look backs" des mois derniers. J'apprécie simplement l'exercice de me rappeler de ce qui m'a marquée durant les 30 derniers jours. J'ai déjà dit que je m'étais cassé le bras et ce pépin m'a forcée à changer mes habitudes pendant tout le mois de Mai. Je partage souvent combien j'essaie de vivre doucement et combien il est important pour moi de prendre le temps d'apprécier les petites choses,... mais perdre l'usage d'un membre comme les bras ou les jambes donne tout son sens au concept de slow living. Je ne pouvais pas conduire, écrire à la main, cuisiner, porter quoi que ce soit de lourd (lire Charles!), tenir mon appareil photo, et pourtat ma tête était pleine d'idées et d'envies de faire des choses. Alors Mai était non seulement un repos physique forcé mais un repos mental, j'ai du batailler avec mes pensées et apprendre à être complètement détendue à l'idée de les laisser en suspens pour un temps... pas une tâche facile!

I picked up this copy of "It's all easy" by Gwyneth Paltrow at the library the other day, I have not even tried one of the recipes yet but I am already sold after reading her introduction. Here is a small part of it :
"Everyone is under and intense amount of pressure to do multiple things simultaneously, and to be doing them to an impossible high standard. It seems to be a facet of life for our generation : hyper-responsibility. I'm not quite sure why we have done this to ourselves or how/why this drive was imparted to us, but we seem to be living lives where our self-imposed standards leave little time for daydreams and meanderings. We yearn for that lost aspect of life, before smartphones hijacked picnics and walks on the beach. Before media, in all its new forms, made you so aware of what everyone else was doing that the magic of solitude gave rise to FOMO" (fear of missing out)
She could not be more on point... So this cookbook is about easy meals that do not compromise on flavours, are unique and comforting. The imagery is beautiful and I am looking forward to trying many of the recipes.

J'ai trouvé cette copie du livre " It's all easy" de Gwyneth Paltrow l'autre jour à la bibliothèque, je n'ai pas encore essayé l'une des recettes mais je suis déjà conquise après avoir lu l'introduction dont voici un petit bout :
"Tout le monde est sous une pression immense de faire de nombreuses choses en même temps, et de les accomplir à un niveau impossiblement élevé. Il semble que ce soit une facette de notre génération : l'hyper-responsabilité. Je ne sais pas bien pourquoi nous nous sommes fait cela à nous mêmes ou comment/pourquoi cet effort nous a été imparti, mais nous semblons vivre des vies où les standards que nous nous imposons à nous mêmes laissent peu de temps à la rêverie. Nous désirons cet aspect perdu de la vie, avant que les smartphones ne prennent d'assault les piques niques et les ballades sur la plage. Avant que les médias, sous toutes leurs formes, nous rendent si conscients de ce que font les autres que la magie de la solitude a laissé place à la FOMO" (peur de ne pas faire parti, de manquer/râter un évènement)
Elle ne peut pas être plus juste à mon sens... Alors ce livre ce sont des recettes faciles où les saveurs ne sont pas compromises, uniques et réconfortantes. L'imagerie est superbe et j'ai hâte d'essayer nombreuses des recettes.

What strikes me of late is how self-imposed most of our personal struggles are. Even if I am not pursuing perfection for my life it is impossible not to look at others lives and judge some as being perfect... Perfect body, perfect family, perfect situation,... The problem here is that I usually see these "perfect lives" on social media, kingdom of beautiful, and "I" judge them as perfect. These are not lives I have ever encountered in person, in fact there is no one in real life whom I think is perfect or has something perfect going on, not one person. Then why is it so hard to have the same approach with what I see online? In real life there are layers, you see the full picture, you go deeper and you get to understand a situation for what it really is. I suppose with social media there is barrier to the layers, you do not get passed the visual beauty that someone allows you to see from their world. I am completely guilty of this of course!It just gets tricky when you turn these self picked perfect images into standards, the expectations and goals we give ourselves nowadays are so hard to reach and by the time we reach them we have already set ourselves new standards. Not only that but we create standards from polished images we see online and bring these standards into our real lives where un-polished and raw is a daily normality.
Anyway... you can see how much a forced slow down has impacted me in May!

Ce qui me frappe récemment c'est à quel point nos difficultés personnelles sont souvent auto imposées. Même si je ne poursuis pas la perfection dans ma vie, il m'est impossible de ne pas regarder les vies des autres et de les juger comme parfaites... Corps parfait, famille parfaite, situation parfaite,... Le problème ici c'est que je vois ces "vies parfaites" sur les réseaux sociaux, royaume du beau, et que "je" décide de les juger comme parfaites. Ce ne sont pourtant pas des vies que j'ai croisé en personne, d'ailleurs il n'y a personne dans la vie "réelle" dont je pense qu'elle soit parfaite ou qu'un aspect de leur vie soit parfait, pas une seule. Alors pourquoi est-ce si difficile d'avoir la même approche avec ce que je vois en ligne? Dans la vraie vie il y a des strates, on voit l'entièreté d'une situation, on va plus en profondeur et on comprend les choses pour ce qu'elles sont vraiment. Je suppose qu'avec les réseaux sociaux il y a une barrière aux strates et à l'épaisseur, on ne voit pas au delà de la beauté visuelle que quelqu'un nous laisse entrevoir de son monde. Je suis la première coupable de cela bien sûr! Ça devient juste compliqué quand on utilise ces images parfaites pour ensuite se créer des standards. Les attentes et buts que l'on se donne de nos jours sont tellement difficiles et quand on les atteint enfin on s'est souvent imposé de nouveaux buts encore plus difficiles entre temps. Pas seulement ça, on se créé aussi des standards à partir d'images vues en ligne, posées et reprises mille fois que l'on amène ensuite dans la vie réelle où le non posé et le pas très beau font la normalité du quotidien. 
Enfin bref... vous voyez à quel point un ralentissement forcé en Mai m'aura fait réfléchir!

I have really tried to start my days on the right foot too and I have found that a proper breakfast has been one of the great changes I made to my routine. I was a champ of the skipped breakfast for Y.E.A.R.S, I am not kidding. As a result I was usually crashing and overtired around 2 p.m everyday without fail. Above are the type of breakfasts I try to do daily, my favourite being a fresh smoothie bowl. I have mentioned before that I now use a Nutri Bullet and it is the only reason why these breakfasts happen. It is easy to use, very quick and cleans in a minute. I throw in some fruits and spinach, Maca powder and coconut milk, whizz and pour in a bowl. If I am hungry I top it with a ready made gluten free granola from the supermarket.

J'essaye vraiment de commencer la journée du bon pied dernièrement et je réalise qu'un vrai petit déjeuner a été la base de nombreux bons changements dans ma routine. J'étais la championne du non-petit dej pendant des ANNÉES, je ne rigole pas. Du coup vers 14H00 je faisais un crash systématique, fatigue, gros coup de mou et perte de motivation, tous les jours! Ci-dessus les petits déjeuners typiques que je me prépare depuis 3 mois, mon préféré étant un smoothie bowl bien frais. Je l'ai mentionné par le passé, j'utilise un Nutri Bullet et c'est à cette machine géniale que je dois ces bons petits dej. C'est facile à utiliser, rapide et surtout facile à nettoyer. J'y mets des fruits et des épinards, de la poudre de Maca et du lait de noix de coco, je mixe puis verse dans un bol. Si j'ai faim j'ajoute sur le dessus un granola sans gluten que j'achète tout fait au supermarché.

May has also been remarkably sunny. New Zealand winters can be very delightful when the light is warm and the air fresh, everything looks crisp in the wait of the warmer days. Around week 4 of having my cast on I felt that my arm was better and started doing a little more. This pillow cover was the first project I made. I had to be careful with my moves and take my time, an awful amount of it actually, and what would usually have been made in a rush and not quickly enough to my taste brought me so much joy in the moment. After all, I had practiced really taking my time all month...

Le mois de Mai a aussi été remarquabement ensoleillé. Les hivers Néo Zélandais peuvent être délicieux quand la lumière chaude se marie à l'air très frais. Vers 4 semaines de plâtre j'ai senti que mon bras allait mieux et j'ai commencé à faire plus de choses. Cette taie d'oreiller fut donc mon premier projet. J'ai du faire attention à mes mouvements et prendre mon temps, un temps fou d'ailleurs, et ce qui aurait habituellement été fait à la va vite et toujours pas assez vite à mon goût, m'a apporté énormément de joie dans l'instant. Après tout, j'avais pratiqué le fait de réellement prendre mon temps pendant tout le mois...

Skillet Cookie

It all started with finding this cute little cast iron skillet at an op shop, which later sparked the idea of a giant cookie to be shared. That it fell right before Valentine's day was a happy coincidence but I really feel like this dish was made for this special occasion. Picture this : super sweet gooey cookie dough, topped with vanilla ice cream and caramel, eaten straight from the dish with the apple of your eyes... good right? If you haven't got an apple just yet share with your bestest of best friends, or with a damn good movie!

Tout a commencé lorsque j'ai trouvé cette jolie petite poêle en fonte dans un genre d'Emmaüs local, plus tard l'idée d'un cookie géant à partager a germé. Le fait que tout cela soit tombé juste avant la Saint Valentin est une heureuse coïncidence mais cette recette est vraiment faite pour cette célébration! Imaginez... de la pâte à cookie bien moelleuse, avec une boule de glace vanille et une sauce au caramel, le tout mangé à même le plat avec la prunelle de vos yeux... pas mal non? Si vous n'avez pas de prunelle pour vos yeux alors on partage ça avec la meilleure des ses meilleures amies, ou avec un bon film!

Cookie dans une poêle

50gr de beurre, à température ambiante
50gr de vergeoise brune
50gr de sucre blanc
1 jaune d'oeuf
60gr de farine
1/4 de c à c de levure
130gr de chocolat au lait

Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger le beurre, la vergeoise brune et le sucre blanc puis ajouter le jaune d'oeuf. Ajouter la farine et la levure. Couper le chocolat au lait en gros morceaux puis l'incorporer à la pâte. Presser la pâte dans une petite poêle en fonte dans un petit plat rond de taille similaire.
Cuire 16 à 18 minutes.
Servir avec une boule de glace vanille et un peu de caramel.

Caramel

100gr de sucre blanc
150ml de crême liquide
40gr de beurre, coupé en cubes et à température ambiante

Dans une petite casserole faire chauffer la crême liquide puis laisser de côté.
Dans une casserole séparée faire chauffer le sucre avec une cuillère à soupe d'eau, lorsqu'il prend une belle couleur ambrée, éteindre le feu et y verser la crême liquide encore chaude. Bien mélanger puis incorporer le beurre. Laisser refroidir complètement.

Skillet Cookie Recipe

50gr butter at room temperature

50gr brown sugar
50gr caster sugar
1 egg yolk
60gr flour
1/4tsp baking powder
130gr milk chocolate

Preheat the oven to 180°C.
Combine the butter, brown sugar and caster sugar, then add the egg yolk. Add the flour and baking powder. Cut the milk chocolate into big chunks and incorporate to the dough. Press the dough into a small cast iron skillet or any small round dish of a similar size.
Bake in the oven for 16 to 18 minutes.
Serve with a big scoop of vanilla ice cream and drizzle with caramel.

Caramel

100gr caster sugar
150ml liquid cream
40gr butter, cubed and at room temperature

Warm up the liquid cream in a saucepan and let it sit.
In a separate saucepan heat the sugar with a tablespoon of water. When the sugar has turned light brown, turn off the heat and add the warm liquid cream. Stir well and add the butter. Let cool.

 

 

Parsnips fries & Silverbeet pesto


parsnip fries (34 of 60).jpg

I have tried to challenge myself with my cooking this year, especially trying to cook vegetables I have not worked with before. Parsnips are just that to me, I always looked at them on the shop shelf but never knew what to do with them, after doing a bit of research I found out they were kind of the healthy equivalent to potatoes... Say no more : fries!!!!

J'essaye de me challenger un peu cette année côté cuisine, surtout au niveau de la cuisine avec les légumes dont je n'ai jamais su quoi faire auparavant. Le panais était exactement cela, un légume que je regardais avec curiosité sur les étales mais que je ne savais pas comment utiliser, alors après avoir fait quelques recherches et appris qu'il était l'équivalent light de la pomme de terre... bingo : des frites!!!

This silverbeet pesto is an invention of mine one day I felt like pesto but had none of the ingredients on hand... Pine nuts are pricey, so is good quality parmesan, so this is my cheap version and it is so yum!

Ce pesto de blettes est quant à lui une petite invention perso d'un jour où je voulais du pesto mais n'avais rien dans les placards pour la recette traditionnelle... Les pignons de pin sont assez chers ici, pareil pour le parmesan de bonne qualité, alors voici ma version "moins chère" mais quand même très très bonne!

parsnip-fries-53-of-60.jpg
parsnip-fries-43-of-60-copy.jpg

PARSNIP FRIES & SILVERBEET PESTO - printable recipe (serves 4)

FRIES :

10 parsnips
2 Tbsp olive oil
1 tsp mild paprika
1 tsp salt
1/2 tsp black pepper

SILVERBEET PESTO : 6 large silver beet leaves
a dozen basil leaves
200gr feta cheese
100gr sunflower seeds
3 garlic cloves, crushed
1/3 cup olive oil
2 Tbsp water
1 tsp salt

Preheat the oven to 240°C. Peel the parsnips and cut them into fries. Place them in a bowl and throughly coat them with the olive oil, mild paprika, salt and pepper. Place them in a single layer on an oven tray lined with baking paper and roast 10 minutes. Flip the parsnip fries over and roast them for a further 10 minutes.

Prepare the silver beet pesto by placing all the ingredients in a mixer fitted with an S blade. Whizz on high until smooth, adding more water if needed to reach preferred consistency.

Store in a sealed container in the fridge for up to 2 weeks.

Serve the parsnip fries with some lettuce or other favourite green and dip in the pesto sauce.

 

FRITES DE PANAIS & PESTO DE BLETTES -recette imprimable (pour 4 personnes)

FRITES :
10 panais
2 c à s d'huile d'olive
1 c à c de paprika
1 c à c de sel
1/2 c à c de poivre

PESTO :
6 larges feuilles de blettes
une douzaine de feuilles de basilic
200gr de feta
100gr de graines de tournesol
3 gousses d'ail, écrasées
60ml d'huile d'olive
2 c à s d'eau
1 c à c de sel
 

Préchauffer le four à 240°C.

Peler les panais et les couper en frites.
Les placer dans un saladier et les enrober de l'huile d'olive, du paprika, du sel et du poivre. Les placer en une seule couche sur une lèche frite recouverte de papier sulfurisé et faire rôtir 10 minutes. Retourner les frites et les faire rôtir à nouveau 10 minutes.

Préparer le pesto de blettes en plaçant tous les ingrédients dans un mixeur muni d'une lame S. Mixer à haute puissance jusqu'à l'obtention d'un mélange bien lisse et ajouter plus d'eau si nécessaire pour obtenir la consistence désirée.
Placer au réfrigérateur dans un récipient hermétique jusqu'à 2 semaines.

Servir les frites avec quelques feuilles de salade et tremper dans le pesto.